La Fresque de la Bachellerie

LA FRESQUE DE LA BACHELLERIE

La ligue de l’enseignement m’a mis en contact avec l’école de la Bachellerie

sur le département de la Dordogne.

La Bachellerie est une belle petite commune qui se situe à 40 kilomètres

de Périgueux sur la route de Brive-la-Gaillarde.

L’école m’a proposé un projet un peu fou… Réaliser une fresque murale,

une sculpture et un projet « land art ».

…Le tout sur 4 jours de la semaine du 12 au 16 novembre 2012.

Le projet se base sur les contes et les droits des enfants.

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir !

presentation.jpg

Je suis arrivé à l’école par une matinée de brouillard à couper à la machette.

Les enfants m’attendaient de pied ferme avec une impatience non feinte!

Avec la classe des petits, nous avons discuté du Petit Poucet et des difficultés

à retrouver leur route dans la forêt.

Si le Petit Poucet avait eu des cailloux aux couleurs de l’arc-en-ciel,

il aurait retrouvé facilement son chemin.

De plus, ces cailloux parlent ! « C’est par là ! »« C’est par ici ! »… 

Nous avons donc décidé de peindre plus de 160 galets et de leur donner

un regard.

Les parents d’élèves sont venus en nombre aider les enfants à peindre

leurs galets. J’ai donc fait des mélanges de couleur acrylique et donné

des consignes de travail.

Les enfants ont peint durant 3 jours jusqu’aux finitions (les yeux des

cailloux).

Ce n’était pas facile pour certains enfants qui avaient moins de trois ans !

Mais malgré leur jeune âge, ils ont bien assuré !

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir !

galets-1.jpggalets-2.jpggalets-3.jpg
 photos-galets-alexis-ferrier-001.jpgphotos-galets-alexis-ferrier-002.jpgphotos-galets-alexis-ferrier-005.jpg

La classe des « moyens grands » souhaitait travailler sur une sculpture de loup.

Il a fallu inventer une histoire pour rendre plus concrète la sculpture.

« C’est l’histoire d’un loup affamé qui décide de manger un cochon. Il va donc souffler

 sur une maison de paille. Surprise, c’est une sorcière qui émerge du tas de foin !

Furieuse, la sorcière jette un sortilège au loup. Il ne pourra plus manger de choses

vivantes…

Le loup est donc condamné à manger des bouteilles, des pneus, des tuyaux d’arrosages

ou des jouets…

Des années plus tard, son aspect à changé et malheureux, il demande asile à l’école

de la Bachellerie.

Les enfants vont l’accueillir puisqu’il ne mangera pas d’élèves. »

Les enfants avaient apporté beaucoup de matériaux de récupération.

Aidés des parents et des enseignants, les enfants ont démonté les objets

pendant que je travaillais à côté d’eux sur le « squelette » du loup.

Je suis revenu travailler dans l’école le mercredi pour régler des problèmes

de solidité de notre œuvre. Mais lorsque la nuit tombe...Une école sans enfants

prend des airs fantomatiques !

Nous avons terminé la sculpture le vendredi matin.

Elle a été installée dans la cour et recouverte d’une bâche en attendant l’inauguration.

 Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir !sculpture-1.jpgsculpture-2.jpgsculpture-3.jpgsculpture-4.jpg

Avec les élèves de grande section et les CP, nous avons travaillé sur les droits

des enfants dans les contes. Il nous a fallu choisir trois « méchants » et deux

gentils. J’ai fait un dessin de la fresque sur une grande feuille qui a servi de

modèle pour le grand dessin du mur. J’ai fait le tracé à la craie que les enfants

ont peint en noir.

Cette étape terminée, j’ai préparé les couleurs choisies par les enfants.

Les parents d’élèves présents ont encadré les enfants par groupes de deux ou trois.

La maîtrise des enfants était impressionnante ! Ils avaient tant à coeur de bien faire

que nous n’avons compté aucune catastrophe !

Bravo pour leurs efforts !

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir ! fresque-1.jpgfresque-2.jpgfresque-3.jpg

L’inauguration a eu lieu le vendredi soir à 18h. Les parents étaient tous là (ou presque).

La partie de l’école réservée au vernissage était bondée ! Les enfants étaient super fiers

de montrer leurs travaux. Les parents ont été impressionnés par la masse de travail dans

un délai si court.

Un tel projet ne peut fonctionner qu’avec une équipe d’enseignants dynamiques et soudés.

Les assistantes des maîtresses aussi ont aidé à la réussite du projet. Les parents ont apporté

une aide inestimable qui m’a permis de mieux gérer mon travail de création.

Je remercie chaleureusement tous mes partenaires pour leur aide précieuse et pour

les dîners autour du feu !

J’ai hâte de retourner dans cette belle région pour un autre projet…

 Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir !inauguration-1.jpginauguration-2.jpginauguration-3.jpg